Billets

Mon 1er article! Parlons livres!

Mais pourquoi?

Voilà je me suis décidée…
Avec ce premier article, j’ouvre officiellement mon site internet!

Pourquoi ai-je choisi de rédiger des articles comme un blog sur mon site ?
Vous devez penser : c’est purement marketing.
Mais ceux qui me connaissent savent que cela ne peut pas être cela.

Oui, vous êtes sur le site d’une créatrice. Mais je ne crée pas (que) pour moi et ma famille. Je crée pour vous.
Et bien souvent mes créations ont une histoire.

Publier sur Instagram un long post n’a pas de sens.
Idem sur ma page Facebook sur laquelle tout se classe par date de publication.
Je me sentais limitée dans ce peu d’espace de communication.
(oui oui, vous avez bien lu un paradoxe et je parle bien des réseaux sociaux)

Pourquoi me direz-vous ai-je choisi de publier une critique sur un livre pour ce lancement ?
Et bien justement je vais vous raconter une de ces histoires.

Une belle rencontre - La Librairie "Entre les Pages"

Le hasard d’une belle rencontre. Le destin d’une boutique tenue par une belle personne.

Karine, notre libraire depuis maintenant des années, m’as soutenue dès le départ de mon aventure auto-entrepreneurial Les Créas d’Evalys.
Déjà en février 2019, Karine m’a laissée une partie de sa vitrine pour exposer des créations réalisées à partir de livres de couture.

Lorsqu’en novembre 2020, j’ai envoyé un questionnaire à mes amis, à mes collègues et connaissances afin de déterminer quelles créations je proposerai, elle avait pris le temps d’y répondre et m’avait suggéré les couvre-livres.
Elle a donc été ma première « testeuse ».

C’est également Karine qui m’a proposée de les présenter à ses clients.
Et de fil en aiguille (j’adore le jeu de mots !), certains de ces clients sont devenus les miens.

J’adore les livres. J’ai toujours aimé les livres.
Dans mes années d’adolescence, il n’y avait ni internet ni vraiment beaucoup de choix télévisuels pour s’évader (la préhistoire pour nos enfants ;-)).
Victor Hugo, Baudelaire, Flaubert et même Zola étaient mes compagnons !
(Allez dire cela maintenant aux ados, quoique j’avoue avoir du mal à relire certains livres…)

Au fil du temps j’ai commencé à collectionner les livres et encore plus sur la couture ces dernières années.

En passant pour la première fois la porte de La Libraire Entre Les Pages à Mitry-Mory, je ne m’attendais pas à m’ouvrir à un tel espace de découverte.
Karine a su et sait écouter et conseiller ses clients.
Je sais que je peux lui faire confiance.
Alors quand j’ai « choisi » le livre dont je vais vous parler, je savais que ce serait une nouvelle aventure.

Et vous, quel rapport entretenez-vous avec la lecture, avec vos livres, avec votre libraire…?

Le saviez-vous?

Mais avant d’aborder cette « critique littéraire », saviez-vous qu’au Japon, et plus particulièrement à Tokyo, le livre fait partie de l’équipement du parfait Tokyoïte et qu’il doit être impérativement doté d’une jaquette pour cacher son titre.
Je l’ai découvert dans un livre acheté dans une belle boutique parisienne (@adelineklam) dont nous sommes devenus fans à la maison.

Finalement sans le savoir, je suis fidèle au Japon en vous proposant des couvre-livres en tissus japonais.
Le hasard fait bien les choses, n’est-ce pas ? Ou serait-ce destin ? 😉

L'enfant parfaite - Vanessa BAMBERGER

Il s’agit du premier livre de cette auteure que je lisais.
Son synopsis m’avait intriguée. J’ai eu peur d’être déçue, de ne pas arriver à le lire…

Ce livre m’a transportée sur la partition amère et réaliste de l’adolescence.
On y sent le désaccord musical entre nos ados et nous les adultes, notre société et ses exigences contradictoires.
Déjà, « à mon époque » (mon dieu, je parle déjà comme une vieille), nous avions la sensation de naviguer entre enfer et paradis.
Mais de nos jours, les diktats de la mode, de la beauté et des réseaux sociaux mènent en plus la danse.

À cela s’ajoute la pression sociale et scolaire qui ne cesse de s’accentuer avec la crise sanitaire et économique (ou inversement ?) actuelle.

Soyons clair : je n’y connais rien à la musique, aux partitions, aux notes, et pourtant je me suis sentie emmenée entre les altos et les rythmes cardiaques.
Je me suis sentie happée par cette jeune fille au vocabulaire parfois incompréhensible d’adolescente.
Un retour en arrière sur mes années lycée bac scientifique.
Je me suis doutée de la fin, j’ai su la fin avant et pourtant j’ai dévoré ce livre en acceptant de me heurter aux fausses notes de son moral d’adolescente et à celle de François.
En tant que mère je me suis sentie prise dans un étau de questions et en même temps une mélodie dramatique. Finalement en devenant adulte n’avons-nous pas alors une amnésie temporelle ?

Pour finir, je me suis attachée à 3 personnages, saurez-vous deviner lesquels ?

Je ne peux que remercier ma libraire de l’avoir mis en avant et de me l’avoir conseillé.

close

Inscrivez-vous à ma newsletter !

Soignez informés
du dernier article paru.

Tenez-vous informés
de mes nouveautés et mes promotions.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. […] Article précédentMon 1er article! Parlons livres! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *